3 septembre 2004
Arachnoblabla !

Ce que je lis en ce moment:
Le Bizarre incident du chienpendant la nuit   de Mark Haddon


Dernier film vu:
Expecting (DVD)


État d'esprit:
Une histoire de hamster


Elle a : 7 mois 


C’est à n’y rien comprendre ! M51 est parti 3 heures avec Gaëlle chez sa mère et je voulais absolument m’avancer dans le ménage. J’ai réussi à faire 3 lessives, remplir et démarrer le lave-vaisselle, passer l’aspirateur dans 3 des 5 pièces du haut, j’aurais bien lavé le plancher, mais je n’arrivais pas à trouver ma vadrouille. J’ai préparé de la purée de melon pour ma fille, j’ai classé de la paperasse, j’ai plié 3 brassées de lessive sèche, j’ai répondu à deux courriels, j’ai payé une facture, mis à jour mon budget du mois d’août, j’ai rangé notre chambre à coucher et laver la salle de bain.
Il me reste encore à : ranger la petite table du salon et la table de la salle à manger, préparer de la purée de poulet pour Gaëlle et j’aimerais bien prendre une respiration ou deux. Et tout ça en écoutant l’album de Pierre Lapointe que j’ai acheté la semaine dernière et que je n’ai pas eu le temps d’écouter.
Comment je faisais auparavant, avant la naissance de Gaëlle on s’entend, pour ne jamais avoir le temps de rien faire ?

C’est à n’y rien comprendre ! Avant j’avais 6 pièces avec la salle de bain. Faire le ménage complet (aspirateur et laver le plancher exclus) me prenait généralement tout un samedi quand je le faisais régulièrement. Dans mes périodes d’examens ou de grande paresse, je pouvais mettre 3 jours entiers à faire un ménage respectable.  Maintenant j’ai 7-8 pièces comptant la pièce-entreprôt dans le sous-sol. En haut, j’en ai 6. Je mets 3 heures pour tout ranger, laver, épousseter, aspirer et laver les plancher… J’ai toujours autant de chats et de chien, en plus, j’ai un bébé qui pfffffffff sa purée partout quand ça ne lui plaît pas et qui en plus ne sait pas ranger ses jouets au fur et à mesure. Comment je faisais avant ? Étais-je à ce point bête et paresseuse ?

C’est à y rien comprendre! Quand je fais la lessive parce que je n’ai plus rien à me mettre sur le dos, comment se fait-il que 95% des vêtements que compose cette lessive sont ceux de ma fille et de mon mari… Où passent-ils mes vêtements ? Qui les bouffent ?

C’est à n’y rien comprendre ! Comment un Yogourt qui se dit « santé », fait un produit dit « nature » qui comprend 7 grammes de sucre par portion de 175 grammes… Ils le vendent 3.49 $. La marque que je préfère, dite « de luxe »  et qui ne met pas d’appellation « santé », ne met aucun sucre dans son yogourt nature et ils le vendent 2,99$ pour la même quantité… 

* * *

19 août 2004

Ce soir, je suis toute seule avec Gaëlle. Papa est parti retrouver des amis. C’est normal non ? Sauf que me m’ennuie un peu de lui ! Ça fait 15 fois que je descends voir ma fille. J’ai juste envie de la réveiller et de la bercer, de la prendre dans mon lit pour dormir avec elle.
Elle est tellement extraordinaire. Ce soir, au moment de la mettre en pyjama, elle n’arrêtait pas de se tortiller comme un ver coupé. J’ai voulu lui enlever la couche et elle me donnait des coups de pieds. J’ai attrapé ses deux mains pour pas qu’elle me tire les cheveux et je me suis mise à la bécoter sur le ventre. Quand j’entends son rire en cascade, je deviens toute molle en dedans. Elle secouait la tête de tous les côtés en battant de l’air avec ses jambes. Quand je chante « Petite Louloune, petite Louloune, petite Loulounaaaa! », elle se met à sourire, rire en tournant la tête de tous les côtés. Je ne sais pas pourquoi je pleure en pensant à ça… Gwen avait commencé à lui chatouiller le visage avec ses cheveux et je le fais parfois juste pour voir sa frimousse. Elle ferme les yeux et ouvre la bouche et on dirait qu’elle est en extase.
Quand je regarde les gens s’arrêter dans la rue pour la regarder et me dire qu’elle me ressemble, ils ne peuvent même pas s’imaginer à quel point ils me touchent et me rendent heureuse.
Aujourd’hui, on a rendu visite à son Grand-Papouille à la pharmacie (mon père). Il avait l’air tellement fier ! C’est SA petite-fille. Et elle, elle a l’air toute fière dans ses bras.
Qu’est-ce qu’elle est grande ma fille. Elle grandit beaucoup trop vite. Parfois, quand j’y pense trop, ça me fait mal. Je voudrais qu’elle soit encore toute petite. Puis cinq minutes plus tard, je la vois se traîner comme un bolide du salon à la cuisine et je me dis « Chouette ! Elle a encore appris quelque chose de nouveau ! »

Je l’ai dit à son baptême et je crois que je n’ai jamais été certaine de ce que j’ai dit; depuis que Gaëlle est au monde, je n’ai jamais autant compris ce que je faisais sur cette terre-là. Je sais pourquoi j’existe, pourquoi je me lève le matin, pourquoi je dois continuer à vivre. Pas seulement par amour de la vie, mais pour qu’elle aussi aime la vie comme moi en entendant de comprendre comme moi pourquoi elle vit.


* * *
2 septembre 2004

Il y a un truc qui me dérange depuis le déménagement dans ma banlieue de banlieue, c’est l’invasion des insectes. Moi qui n’aie jamais eu peur des araignées, allant jusqu’à les prendre dans mes mains pour leur faire faire une petite virée dehors, bien là, je suis devenue championne dans l’art de les « effoirer ».

Mais dans la maison, ça se tolère encore, mais c’est sur mon balcon que ça devient immonde. Elles sont grosses dodues et très « juteuses ». Hier soir, mon homme tentait de les mettre sur la tapette à mouche, mais il y en avait tellement qu’il en écrasait quelque unes au passage. Beurk…
Je laisse la poussette le soir et le lendemain, je la retrouve reliée au mur avec quelques toiles. Aaaaaaaaaaah! Ça m’écœure.

* * *
Je regrette ce matin que M51 ne m’ait pas laissé l’appareil photo. Gaëlle dort dans son lit. Elle dort sur le ventre, les genoux repliés sous elle et les mains entre les genoux… Qu’est-ce qu’elle est belle ma Louloune…

* * *
Alors je ne reprends le travail qu’en janvier… Je me demande tous les jours à mon réveil si c’est une bonne idée. C’est une bonne idée pour ma fille parce que tout le temps de sa vie que je ne mets pas entre les mains de quelqu’un d’autre, c’est du stress en moins pour elle. C’est une bonne idée pour la maman en moi, parce que tout ce temps que j’ai avec elle, il ne reviendra pas.

Mais pour la femme, la travailleuse, l’être social que je suis, c’est difficile de faire ce sacrifice. Les journées, même si je l’enjolive de quelques sorties et activités, se ressemblent toutes. Lessive, vaisselle (même si M51 fait plus que sa part de ce côté), préparer des repas, petites balades à pieds etc. Je ne m’ennuie pas du brouhaha des journées surchargées, mais je m’ennuie d’être dans une classe avec des enfants, discuter avec des collègues, me sentir utile et importante dans une structure.


 


Il y a un an

Il y a deux ans

Il y a trois ans

Il y a quatre ans

Il y a cinq ans

Il y a six ans

retour à la maison || 14 Août || Pour m'écrire